Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

  • Article en promotion
  • Phytothérapie

    © 1996-2014 MediResource Inc.

    Qu'est-ce que la phytothérapie?

    La phytothérapie utilise des extraits de plantes et de fleurs pour prévenir et soigner les maladies. Les herbes médicinales ont été employées pour traiter un vaste éventail d'affections, allant du mal de tête à la dépression, du syndrome prémenstruel à l'insomnie. La majorité des magasins d'aliments naturels offrent des centaines de flacons ou d'emballages renfermant diverses préparations à base de plantes médicinales. Voici quelques plantes médicinales courantes :

    • la camomille : couramment consommée sous forme de thé, la camomille peut favoriser la détente et améliorer certains troubles digestifs.
    • le millepertuis commun (herbe de Saint-Jean) : offert en comprimé pour voie orale, en teinture et en extrait liquide, le millepertuis commun peut aider à traiter l'anxiété et la dépression légère ou modérée. Il est aussi offert en préparation topique (à appliquer sur la peau) pour les petites blessures et plaies cutanées. Le millepertuis commun peut interagir avec de nombreux médicaments, dont les antidépresseurs obtenus sur ordonnance, les immunosuppresseurs (par ex. la cyclosporine), les médicaments contre le sida, les médicaments qui abaissent le cholestérol, les contraceptifs oraux, la digoxine, la théophylline, les médicaments contre la migraine, les anticoagulants (par ex. la warfarine), les médicaments antiépileptiques (par ex. la phénytoïne, la carbamazépine), et les médicaments pour la glande thyroïde. Si vous prenez d'autres médicaments, consultez un professionnel de la santé avant de prendre cette plante médicinale.
    • le chou palmiste : offert en comprimé, en capsule, en tisane et en préparation liquide, cette plante médicinale peut aider à atténuer les symptômes légers ou modérés de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), un trouble caractérisé par une augmentation du volume de la prostate. Le chou palmiste ne devrait pas être utilisé en même temps que le finastéride, le flutamide ou tout autre médicament contenant des androgènes.
    • le gingembre : cette herbe médicinale, qui est offerte en capsule et en comprimé, peut contribuer à réduire les nausées causées par la grossesse et soulager le mal des transports. Puisque le gingembre peut abaisser le taux de sucre dans le sang, une surveillance étroite est nécessaire chez les diabétiques qui prennent un hypoglycémiant.
    • la glucosamine : utilisée généralement pour soulager la raideur et les douleurs articulaires liées à l'arthrite et aux blessures sportives, la glucosamine peut modifier le taux de sucre chez les personnes diabétiques. À prendre donc avec prudence, sous surveillance d'un médecin.

    Mise en garde

    Bien qu'il existe des données scientifiques appuyant les propriétés bénéfiques de certaines plantes, une grande partie de l'information à ce sujet provient uniquement de rapports d'individus ou d'études scientifiques à petite échelle. Beaucoup de ces plantes n'ont pas encore été soumises aux mêmes exigences, en matière d'essais et d'approbation, que les médicaments d'ordonnance et ceux qui sont en vente libre. Si vous envisagez d'acheter un produit à base d'herbes médicinales, parlez-en d'abord à votre médecin ou à votre pharmacien.

    En effet, un bon nombre d'herbes médicinales peuvent interagir avec les médicaments d'ordonnance et en vente libre, et ne devraient donc pas être consommés par des personnes qui présentent certains troubles médicaux. Pour les produits vendus au Canada, recherchez le numéro de produit naturel ou NPN. La présence d'un NPN sur l'étiquette d'un produit signifie que celui-ci a fait l'objet d'une évaluation par Santé Canada portant sur ses affirmations d'innocuité, de qualité et d'efficacité.

    Assurez-vous d'obtenir les réponses aux questions suivantes :

    • existe-t-il des données pour appuyer l'emploi de cette plante?
    • la plante peut-elle interagir avec d'autres médicaments ou avec des vitamines?
    • quels sont les effets indésirables de cette herbe médicinale?
    • en présence de quelles maladies faut-il éviter d'utiliser cette plante?
    • quelle est la bonne façon de prendre et d'entreposer les produits contenant des herbes médicinales?

    Veuillez prendre note que Santé Canada a rappelé ou publié des mises en garde au sujet de certaines plantes médicinales, en raison de leur toxicité ou d'interactions dangereuses avec des médicaments d'ordonnance ou des produits en vente libre. Les plantes ayant fait l'objet d'un rappel incluent le kava et l'éphédra (ma-huang).

    Si vous êtes enceinte ou pensez le devenir, ou encore si vous allaitez, consultez toujours votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre tout produit contenant des herbes médicinales.

    Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Medecine-douce

    Pour de l'information adaptée à votre situation parlez à un pharmacien.  Pour trouver une pharmacie près de vous allez au http://pharmaprix.ca/services

    Erreur

  • États connexes