Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

Vrai ou faux : ces activités nocturnes

© 1996-2014 MediResource Inc.

Vrai ou faux : Vous ne devriez pas réveiller un somnambule.
Faux!
Les mythologistes du sommeil nous mettaient fermement en garde de ne jamais réveiller un somnambule – car l'intervention pourrait le secouer au point de provoquer sa mort! Il est effectivement difficile de réveiller un somnambule, car le comportement se déroule souvent durant le sommeil profond. Le somnambule serait désorienté une fois réveillé et ne se souviendrait probablement pas de l'incident. Mais il n'y a pas de danger à le réveiller. En fait, c'est plutôt dangereux de le laisser déambuler dans la maison ou franchir le seuil de la porte : le réveiller serait le protéger. La meilleure marche à suivre consiste à prendre le somnambule par le bras et à le guider prudemment vers son lit, sans le sortir de son sommeil si possible.

Vrai ou faux : Tant que les grincements des dents ne vous empêchent pas de dormir, il ne faut pas s'en faire.
Faux!
Le bruxisme du sommeil est le grincement et le serrement des dents durant le sommeil. Il se peut que les personnes qui grincent les dents pendant leur sommeil ne soient pas conscientes de leur habitude, mais celui ou celle qui partage leur lit peut entendre ces bruits stridents et le dentiste peut observer les signes d'usure sur leurs dents. Un bruxisme important et non traité peut entraîner des troubles du sommeil, un endommagement des dents, des maux de tête et des douleurs du visage, au niveau de la mâchoire et des oreilles.

Vrai ou faux : Ces mouvements brusques que vous ressentez lorsque vous êtes sur le point de vous endormir signifient que vous rêvez d'une chute.
Faux!
À ce stade précoce de votre cycle de sommeil, il ne s'agit probablement pas encore de rêves. Ces secousses brusques qui évoquent une chute du lit ou un pas dans le précipice correspondent probablement aux secousses hypniques ou « sursauts du sommeil ». De 60 % à 70 % d'entre nous ressentent ces secousses à l'occasion, et celles-ci sont très couramment observées durant la phase d'endormissement. Certains experts du sommeil croient que ces phénomènes font partie de la transition normale vers le sommeil, alors que d'autres les attribuent à la mémoire évolutionnaire primitive des humains qui, dans les temps lointains, dormaient dans les arbres. Un excès de stress, de caféine, d'anxiété ou d'exercice juste avant l'heure du coucher pourrait augmenter le nombre et l'intensité des sursauts du sommeil. Ne vous en faites pas au sujet de ces secousses à moins qu'elles vous empêchent de dormir suffisamment.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-vrais-et-faux-du-sommeil