Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

Voyagez sans soucis !

© 1996-2014 MediResource Inc.

La façon dont nous sommes bombardés de messages de mise en garde au sujet d'épidémies planétaires ne nous donne parfois qu'une envie : rester à la maison! Grippe aviaire, grippe porcine, paludisme, choléra, fièvre d'Ebola... la liste ne cesse de s'allonger, car de nouveaux germes surgissent tous les ans tandis que d'anciens micro-organismes reviennent... parfois munis de noms presque impossibles à prononcer!

Les voyages aux quatre coins de la planète sont, aujourd'hui plus que jamais, chose courante. Mais les personnes qui voyagent reviennent souvent avec des valises remplies de mauvaises surprises sans s'en rendre compte... Les virus et les bactéries circulent sans arrêt, car les voyageurs les transportent quand ils sont malades ou porteurs d'une maladie – c'est-à-dire qu'ils sont infectés mais qu'ils n'éprouvent pas encore de symptômes.

Certaines maladies sont transmises par des morsures d'animaux ou des piqûres d'insectes, d'autres par de la nourriture ou de l'eau contaminée, d'autres encore proviennent d'un contact étroit avec une personne infectée, principalement dans des régions rurales. Au cours des dernières années, Santé Canada a émis des mises en garde à l'intention des voyageurs et des avis au sujet de l'éclosion des affections ci-après dues à :

  • de l'eau ou des aliments contaminés : le choléra, les troubles gastro-intestinaux, la maladie de la vache folle (l'encéphalite spongiforme bovine ou ESB), diverses infections causées par une salmonelle, l'hépatite A, la  listériose, le botulisme, la shigellose, la ciguatera, le syndrome de détresse respiratoire à entérovirus, la gnathostomiase, la leptospirose et le poliovirus ;
  • des piqûres d'insectes : le paludisme, le virus du Nil occidental, la fièvre dengue, l'encéphalite japonaise, la peste, la fièvre de la vallée du Rift, le virus de la rivière Ross, l'encéphalite de Saint-Louis, la fièvre jaune et la fièvre hémorragique de Crimée;
  • un contact de personne à personne : la rougeole, les oreillons, la méningite, la rubéole, l'hépatite A, l'hépatite B, le syndrome respiratoire aigu grave ou SRAS, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), la grippe, la conjonctivite, la fièvre d'Ebola, l'infection aiguë des voies respiratoires, le virus de Marburg, la peste, le poliovirus, la fièvre hémorragique de Crimée, la tuberculose et la maladie des mains, des pieds et de la bouche;
  • des animaux (des contacts avec les animaux, des morsures ou des piqûres, des particules provenant d'excréments) : la rage, la grippe aviaire, l'encéphalite équine de l'Est, la fièvre hémorragique avec symptôme rénal (hantavirus), la fièvre de Lassa, le virus du Nipah, la peste et la fièvre hémorragique de Crimée;
  • la propagation dans l'air : la maladie du légionnaire.

Mettez les chances de votre côté!

Rassurez-vous! Vous n'aurez probablement aucun problème si vous séjournez dans un bon hôtel et si vous faites preuve de bon sens pour limiter votre exposition aux infections – comme bien vous laver les mains et vous servir d'un insectifuge, entre autres. Et si vous entrez malgré tout en contact avec un virus ou une bactérie, il y a de grandes chances pour qu'un antibiotique ou un autre médicament protège votre santé.

La vaccination contre les maladies courantes là où vous allez vous permettra de partir plus tranquille, et de monter dans votre avion d'un pas léger. Mais attention, la probabilité de rhume ou de grippe est plus forte durant votre vol que durant votre séjour dans le lieu que vous avez choisi étant donné que vous êtes à grande proximité d'autres personnes et puisque le même air recircule constamment dans un avion (bien que la plupart des aéronefs filtrent habituellement l'air et que les dispositifs utilisés piègent les germes susceptibles de déclencher des affections). Le vaccin canadien contre la grippe protège très bien contre cette affection au cours de la plupart des trajets en avion. Pour que vous soyez totalement protégé, vous devez vous faire vacciner chaque année, à la fin de l'automne. La grippe sévit pendant l'hiver dans les hémisphères nord et sud, et tout au long de l'année dans la région de l'équateur. Et n'oubliez pas que, dans l'hémisphère sud, la saison hivernale correspond à celle de l'été dans l'hémisphère nord, alors pensez au vaccin contre la grippe si vous allez au sud de l'équateur pendant vos vacances d'été.

Conseils généraux pour éviter les infections par contact humain :

  • évitez les foules ou les lieux surpeuplés;
  • utilisez un désinfectant à base d'alcool pour les mains ou lavez vos mains fréquemment. Essuyez tout objet tel qu'un combiné téléphonique ou un clavier d'ordinateur, avant de l'utiliser;
  • limitez vos contacts physiques (poignées de main, étreintes, partage d'objets) quand vous êtes dans les régions soupçonnées d'infections.

Pour des conseils sur les façons d'éviter une infection par des piqûres d'insectes, la morsure d'un animal, de l'eau ou des aliments contaminés, référez-vous à la section « Les vaccins ne protègent pas de tout en voyage ».

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-petits-tracas-du-voyageur