Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

Vos pieds, votre base

© 1996-2014 MediResource Inc.

Vos pieds sont, littéralement, votre base. Ce sont des réseaux actifs et complexes faits d'os, d'articulations, de tissus, de muscles et de terminaisons nerveuses qui agissent tous ensemble pour aider à coordonner les mouvements du reste de notre corps.

Connaissez-vous la chanson classique de negro spiritual : Dem Bones – l'os de la tête est attaché à l'os du cou, l'os du cou est attaché à l'os du dos et ainsi de suite jusqu'à l'os du pied? Eh bien, vos pieds sont constitués par plus d'un vieil os : chaque pied comporte 26 os, 33 articulations, 20 muscles et plus de 150 ligaments.

Lorsque quelque chose se déséquilibre dans ce réseau complexe, « l'os du pied » peut en ressentir les conséquences, puis « l'os de la cheville », « l'os du genou », et ainsi de suite, jusqu'à « l'os de la tête ». On peut retrouver l'origine de certains de ces déséquilibres (et des douleurs et endolorissements qui les accompagnent) dans notre façon de déplacer notre poids lorsque nous marchons.

Vous voyez, la démarche est une action complexe, mais elle est composée de 2 actions indispensables – la supination et la pronation. La supination est l'action par laquelle on tourne le pied pour que son bord externe porte le poids du corps. La pronation est l'action contraire – par laquelle on tourne le pied pour que le bord interne porte le poids. Pour avoir une posture bien équilibrée pour la marche, votre pied doit porter votre poids de façon égale, en se roulant naturellement de la supination à la pronation, de la supination à la pronation.

Supination : examinez la semelle de votre soulier. Si le bord externe de votre soulier est plus usé que le bord interne, vous êtes peut-être un... supinateur. Si vous marchez avec plus de poids sur la partie externe du pied, cela peut signifier que les arches du pied restent rigides et élevées. La partie intérieure de l'avant-pied n'a pas la chance de faire contact avec le sol de façon appropriée. Méfiez-vous des durillons sur la face latérale de votre petit orteil, des arches raides et douloureuses, des douleurs au genou et au dos, et de la tendance à vous tordre les chevilles et des ligaments.

Pronation : faites-vous de la surpronation? Recherchez sur votre semelle le signe caractéristique de l'usure excessive de la partie interne. Ou, placez-vous debout sur une feuille de papier avec les pieds mouillés. Si l'empreinte que vous laissez montre la plus grande partie de votre pied, il se peut que vous placiez plus de poids sur la partie interne de votre pied lorsque vous marchez, ce qui cause un affaissement de votre arche inférieure. La surpronation fait se raidir les muscles du mollet, applique un stress sur les genoux et peut être à l'origine de problèmes de la hanche et du dos. Elle peut également être la cause d'un affaissement des arches et de l'aplatissement des pieds.

Si vous préférez utiliser l'une des parties de votre pied plutôt que l'autre, de l'endolorissement et des douleurs vous attendent. Gardez votre sens de l'équilibre tout en faisant connaissance avec votre merveilleux pied! Essayez les petits conseils ci-après pour améliorer la forme de votre pied.

  • Choisissez des chaussures qui conviennent à votre pied. Les pieds de chacun de nous sont uniques – ils sont à arche élevée, à arche basse, ils sont larges, étroits, gros, petits – et aucun soulier ne convient parfaitement à tous. Si vous faites de la course, choisissez des souliers qui correspondent à votre démarche et à votre style de coureur. Si vous aimez mettre votre pied en valeur en suivant la mode, essayez de ne porter des talons hauts que pour des occasions spéciales. Et vous devez tout simplement vous abstenir de coincer vos pieds dans des chaussures trop serrées. Elles ne deviendront pas confortables comme par magie et vous vous retrouverez avec des pieds couverts de cors, de durillons et d'oignons.
     
  • Chic ou pratique? Il est malheureusement vrai que la plupart des chaussures orthopédiques ne sont pas très élégantes. C'est parce qu'elles sont habituellement conçues pour le soutien et non pour l'apparence. Heureusement, de plus en plus de gens exigent des souliers élégants pour leurs pieds endoloris et le marché leur répond en leur proposant des options de garnitures intérieures ou des chaussures de bonne fabrication offrant un bon soutien et faisant plutôt chic.
     
  • Libérez vos pieds. De combien pouvez-vous écarter vos orteils? Pouvez-vous ramasser une bille avec vos orteils? Des pieds solides et souples peuvent constituer une base solide qui vous permettra de mieux vous tenir debout et de marcher. Les exercices de conditionnement physique et de souplesse devraient s'adresser aux muscles de vos pieds; peu de programmes d'exercices s'intéressent à eux. Le yoga permet d'exercer à fond la force et la flexibilité du pied. Essayez ces mouvements, certains d'entre eux sont inspirés par l'approche équilibrée du yoga envers les pieds.
     
    • Orteils : asseyez-vous sur une chaise dont le siège vous permet de poser les pieds sur le sol. En gardant l'avant-pied et les talons appuyés sur le sol, soulevez vos orteils légèrement. Lentement et posément, écartez les orteils autant que vous pouvez le faire confortablement. Puis, lentement et posément, déposez un orteil sur le sol à la fois, en commençant par le petit orteil et en continuant vers le gros orteil. Essayez de conserver la distance entre les orteils que vous aviez créée en les écartant. Pratiquez ces écartements d'orteils aussi souvent que vous le pouvez. Ils permettent d'ouvrir toute la plante de votre pied et cela encourage une distribution plus équilibrée du poids lorsque vous êtes debout ou que vous marchez.
       
    • Partie supérieure des pieds : cette pose est empruntée au yoga et il s'agit d'une excellente façon d'étirer la partie supérieure des pieds qui peut nous aider à renforcer les arches, ce qui est un avantage pour ceux qui ont une tendance excessive à la pronation. Agenouillez-vous sur le plancher et asseyez-vous sur les pieds, le dessus de chaque pied appuyé sur le sol. Si cela vous fait mal aux genoux, placez une couverture sous vos fesses ou sous vos genoux. Si vous le pouvez, écartez les pieds suffisamment pour vous asseoir entre ceux-ci. Sinon, ne vous en faites pas. Restez ainsi, assis en soulevant bien votre poitrine et votre dos. Gardez la pose pour environ 30 secondes à 1 minute.
       
    • Arches : comme dans la pose précédente, agenouillez-vous et asseyez-vous sur vos pieds, mais cette fois, asseyez-vous sur vos talons plutôt que sur le dessus des pieds. Vos orteils supporteront la plus grande partie de votre poids, mais vous ressentirez surtout cet étirement dans les arches des pieds.
       
    • Chevilles : asseyez-vous sur le plancher, les jambes devant vous. Tirez les pieds vers votre bassin et rapprochez les plantes des pieds. Peu importe la distance à laquelle vous pouvez rapprocher les pieds de votre bassin – il n'est pas nécessaire de trop vous étirer. Soulevez votre pied droit au-dessus du genou gauche et placez vos doigts entre les orteils (comme si vous vous teniez la main avec votre propre pied!). Utilisez votre main pour faire des petits mouvements circulaires avec votre cheville, en changeant de direction lorsque vous le désirez. Faites de même avec l'autre côté.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-soins-des-pieds-au-printemps