Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

Risquez-vous de faire un accident vasculaire cérébral?

© 1996-2014 MediResource Inc.

L'accident vasculaire cérébral est la 3e cause de décès parmi les adultes au Canada, après une maladie cardiaque et le cancer. Il est aussi la cause primordiale d'incapacités physiques et la seconde cause d'incapacité mentale après la maladie d'Alzheimer.

Chaque année, il se produit plus de 50 000 accidents vasculaires cérébraux (AVC) au Canada. En effet, environ 6 % des décès au pays sont causés par un AVC, ce qui représente 20 % des décès d'origine cardiovasculaire. En moyenne, on estime qu'il se produit un AVC toutes les 10 minutes; de ce nombre, 15 % aboutiront au décès, 10 % seront suivis d'un rétablissement complet et le reste, d'incapacités de différents degrés. S'il est vrai que le risque de subir un AVC double tous les 10 ans pour les personnes de plus de 55 ans, les chiffres révèlent que, dans le groupe de moins de 19 ans, il y a 6,7 accidents par 100 000 personnes.

Tandis que n'importe qui peut faire un accident vasculaire cérébral, y compris les jeunes en bonne santé, quelques personnes en courent un plus grand risque. Bien que nous ne soyons pas maîtres de quelques-uns d'entre eux, comme l'âge, nous pouvons tout de même en maîtriser un grand nombre.

Parmi les facteurs de risque qui peuvent être maîtrisés ou soignés, il y a :

  • les accidents ischémiques transitoires (ou AIT, « mini accidents vasculaires cérébraux » qui présentent des symptômes semblables à ceux d'un accident vasculaire cérébral, mais sans les lésions cérébrales persistantes);
  • une affection touchant les vaisseaux sanguins (comme une artériopathie oblitérante ou la maladie de l'artère carotide);
  • le diabète;
  • une élévation de la pression artérielle;
  • l'emploi de drogues à usage récréatif (cocaïne, amphétamines et LSD);
  • le fait de suivre un traitement hormonal postménopausique;
  • la fibrillation auriculaire (un trouble du rythme cardiaque caractérisé par des contractions inefficaces des cavités supérieures du cœur qui ne palpitent pas normalement);
  • une grande consommation d'alcool (pour les hommes, plus de 14 boissons par semaine, pour les femmes, plus de 9 boissons par semaine);
  • un taux de cholestérol élevé;
  • l'inactivité;
  • une maladie cardiaque (y compris la fibrillation auriculaire);
  • l'obésité;
  • quelques types de désordres sanguins (comme la drépanocytose);
  • le régime alimentaire;
  • le stress;
  • le tabagisme.

Parmi les facteurs de risque qui ne peuvent pas être maîtrisés ni soignés, il y a :

  • l'âge : le risque de faire un accident vasculaire cérébral augmente avec le temps, doublant tous les dix ans pour les personnes de plus de 55 ans;
  • des antécédents personnels de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral : si vous avez déjà eu un accident vasculaire cérébral, ou une crise cardiaque, vous courez un plus grand risque de faire un accident vasculaire cérébral;
  • le sexe : les accidents vasculaires cérébraux touchent plus fréquemment les hommes que les femmes jusqu’au moment de la ménopause, et quand ils frappent les femmes, leurs chances de survie sont presque nulles;
  • les antécédents familiaux d'accident vasculaire cérébral ou de cardiopathie (des parents, des frères et sœurs ou enfants);
  • l'origine ethnique : les personnes qui font partie des Premières Nations et les personnes d'origine africaine ou sud-asiatique sont plus susceptibles d'avoir une pression artérielle élevée et un diabète; par conséquent, elles courent un risque plus élevé de cardiopathie que la population générale;
  • un poids de naissance inférieur à la normale.

Si vous vous faites du souci au sujet de votre risque, discutez-en avec un professionnel de la santé. Il sera en mesure de vous aider à trouver des moyens de composer avec les facteurs de risque que vous pouvez maîtriser.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Accident-vasculaire-cerebral