Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

Les antioxydants

© 1996-2014 MediResource Inc.

Les antioxydants ont suscité beaucoup d'engouement. Ces nutriments protègent l'organisme de dommages dus aux « radicaux libres », des composés produits par les toxines de l'environnement et les mécanismes normaux de l'organisme. Les radicaux libres peuvent endommager les cellules partout dans l'organisme. Nombreuses furent les déclarations au sujet des bienfaits des antioxydants sur votre santé, parmi lesquels une protection contre les maladies cardiaques, le cancer et la maladie d'Alzheimer. Les vitamines C et E, le bêta-carotène (vitamine A) et le sélénium sont des antioxydants sur lesquels on a effectué de nombreuses recherches.

Des études précoces ont prouvé que les personnes qui ont consommé beaucoup de fruits et de légumes – des aliments riches en antioxydants – sont moins susceptibles que les personnes qui ont évité ces aliments de développer les maladies en question. Par ailleurs, on a comparé des personnes prenant déjà des pilules d'antioxydants à d'autres n'ayant jamais eu recours à des suppléments. Cette fois encore, les antioxydants ont semblé conférer une certaine protection. Mais l'ont-ils vraiment fait ? En regardant de plus près les résultats de ces recherches, il est probable que les personnes qui décident de manger des fruits et des légumes en grande quantité, ou encore de prendre des suppléments, font en fait plus attention à leur santé que celles qui ne font ni l'un ni l'autre. Cette réalité pourrait dès lors expliquer ces résultats impressionnants. De plus, les fruits et les légumes renferment bien plus de nutriments que les quelques antioxydants que nous connaissons.

Les meilleures études restent les « essais cliniques » au cours desquels on prescrit, au hasard, soit des antioxydants, soit un placebo (un médicament factice), à un grand nombre de participants. De cette façon, tout ce qui différencie les deux groupes de participants, c'est la prise, ou non, d'antioxydants, sans qu'ils le sachent eux-mêmes (ni, généralement, les chercheurs d'ailleurs). En fait, il s'avère que les derniers essais cliniques réalisés sur les suppléments de vitamines C, E et bêta-carotène n'ont pas révélé que ces derniers protégeaient des maladies du cœur ni du cancer. Dans plusieurs études, les fumeurs du groupe ayant pris les pilules de bêta-carotène couraient un plus fort risque de cancer des poumons que les fumeurs ayant pris le placebo. Des chercheurs ont mené une méta-analyse (étude de recherche qui rassemble les résultats des meilleures études) afin d'examiner les effets des suppléments d'antioxydants sur le risque de décès; ils ont constaté que ces suppléments ne prévenaient pas le décès, que ce soit pour les personnes en bonne santé ou celles qui sont atteintes de maladies. En fait, les personnes prenant de bêta-carotène et de la vitamine E présentaient un risque de décès accru.

D'autres études examinent les antioxydants tels que la coenzyme Q10 pour la maladie de Parkinson ou encore des antioxydants traditionnels pour le traitement de l'arthrose. Elles n'ont toujours pas prouvé que les antioxydants puissent traiter ces affections. Cependant de nombreuses recherches sont toujours en cours pour tenter de régler cette question. Entretemps, nous devons reconnaître que maman avait raison : « les fruits et les légumes, c'est bon pour la santé! », alors mangez-en!

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Complements-alimentaires