Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

Faire face à la diarrhée

Faire face à la diarrhée

Un bébé qui souffre de diarrhée a de quoi inquiéter toutes les personnes qui en prennent soin. Voici ce qu’il faut savoir pour faire face à ce problème et déterminer quand une visite chez le médecin s’impose.

Diagnostiquer la diarrhée
Diagnostiquer la diarrhée n’est pas aussi simple qu’on le croit. Ce n’est pas une question de couleur : la palette habituelle des matières fécales des tout-petits peut aller du verdâtre au jaune, en passant par le brun. La consistance des selles n’est pas non plus déterminante car certains bébés produisent des selles très molles. Le secret pour diagnostiquer la diarrhée consiste à être attentif à tout changement dans les habitudes de votre bébé. Les défécations plus urgentes ou plus fréquentes et qui, en plus, sont plus liquides qu’à l’accoutumée, sont synonymes de diarrhée.

Quant à déterminer ce qui la provoque, trois grands facteurs sont à prendre en compte, soit la rapidité avec laquelle les changements sont intervenus, leur durée et si la diarrhée s’accompagne d’autres symptômes (par ex., fièvre ou vomissements). Voici comment faire face aux trois principales causes de la diarrhée.

Gastroentérite
L’apparition soudaine de vomissements suivis de près par de la diarrhée se traduit souvent par une gastroentérite, une inflammation de l’estomac et de l’intestin causée par des virus (par ex., rotavirus ou norovirus). Votre enfant pourrait faire un peu de fièvre et n’avoir aucun appétit. Comme il s’agit d’une maladie contagieuse, votre bébé pourrait avoir des compagnons de jeu ou des personnes à la maison souffrant de symptômes similaires. La diarrhée est le moyen dont dispose Dame Nature pour débarrasser l’organisme de ces virus. Ne donnez donc aucun médicament à votre bébé pour l’enrayer.

Si le corps arrive à se défendre seul contre la plupart des infections, les vomissements et la diarrhée peuvent toutefois réduire dangereusement et très rapidement les réserves d’eau et d’électrolytes de l’organisme. Prévenir la déshydratation est donc l’un des moyens les plus sûrs de favoriser une guérison rapide et sans danger. Si vous allaitez votre bébé, continuez de le nourrir lorsqu’il le demande ou au moins toutes les deux heures. Des solutions de réhydratation contenant une quantité optimale de sucre et de sels dans le but de maximiser l’absorption des liquides peuvent être offertes en petites quantités (de 60 à 120 mL) entre les biberons si la possibilité d’une déshydratation vous inquiète. Votre pharmacien pourra vous recommander une solution orale convenant à votre enfant.

Dans les 12 à 24 heures suivantes, vous pouvez ajouter d’autres liquides ou de la préparation pour nourrisson si vous lui en donnez habituellement. Ensuite, donnez-lui ce qu’il a envie de manger. La diarrhée peut durer jusqu’à une semaine environ mais tant et aussi longtemps que votre bébé accepte avec plaisir sa nourriture, son régime alimentaire habituel est le meilleur.

Autres infections
Une infection dans l’oreille moyenne ou même une infection urinaire peuvent aussi déclencher la diarrhée. La diarrhée, combinée à de la fièvre, mais avec peu ou pas de vomissements, devient un indice de telles infections.

Effets secondaires d’un antibiotique
La diarrhée survient souvient en même temps que la prise d’antibiotiques, qui peuvent perturber l’équilibre normal des bactéries de l’intestin. On peut alors redonner ces bonnes bactéries à l’intestin en proposant à l’enfant un supplément de probiotiques (demandez à votre pharmacien de vous en recommander un) ou des cultures de yogourt, qui contribueront à lui redonner son équilibre.

Consultez un médecin immédiatement si votre enfant :

  • a du sang dans ses selles ou des selles noirâtres; 
  • vomit encore après 4 à 6 heures et ne garde rien; 
  • souffre de fortes crampes abdominales; 
  • manifeste des signes de déshydratation (moins de quatre couches mouillées dans une journée; aucune larme; peau, bouche et langue sèches; affaissement des fontanelles de son crâne); 
  • devient extrêmement irritable; 
  • devient léthargique ou ne réagit pas.

Appelez votre médecin sans tarder si vous remarquez ces symptômes :

  • diarrhée ou crampes abdominales durant plus d’une semaine; 
  • selles très pâles, graisseuses à l’odeur très forte; 
  • s’il se raidit fréquemment ou semble ressentir de la douleur en déféquant; 
  • s’il a subitement perdu du poids ou semble avoir cessé d’en prendre.