Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

Ce qu'est le yoga - et ce qu'il n'est pas

© 1996-2014 MediResource Inc.

Les origines du yoga

Le yoga est né chez les peuples de la vallée de l'Indus, en Asie du Sud, il y a plus de 5000 ans. Dans l'ancien temps, la pratique du yoga était souvent une étude solitaire dans la forêt, où les maîtres transmettaient à leurs élèves leur connaissance des asanas (postures) et des techniques de respiration. Après plusieurs changements survenus au cours des phases pré-classique, classique et post-classique, le yoga tel que nous le connaissons aujourd'hui, a finalement fait son entrée en Amérique du Nord, vers la fin du 19e siècle.

En quoi consiste le yoga?

Une session typique dans une classe de yoga consiste à pratiquer un certain nombre de postures, et se termine par une méditation tranquille, tous les membres de la classe étant allongés sur leur tapis. La méditation est destinée à calmer le corps et l'esprit; elle implique de la concentration, mais pas nécessairement une attitude religieuse. Une classe est conduite par un instructeur qualifié et dure généralement de 60 à 90 minutes.

Les participants aux cours adoptent diverses postures debout, assises et couchées pour allonger et renforcer différents muscles. L'instructeur décrit et fait la démonstration de la posture et vous enseigne les techniques de respiration appropriées en inspirant à un point donné de la pose et en expirant à un autre moment. La respiration aide à se focaliser sur l'étirement et à se relaxer dans la posture. Respirer selon les règles aide à se concentrer quand il faut maintenir une position exigeant de la stabilité. Dans l'ensemble, respiration et concentration sont les clés vous permettant de prendre pleinement conscience des limites de votre corps et de ses forces potentielles.

« Attendez-vous à vous sentir frustré et à perdre souvent l'équilibre pendant vos premières classes de yoga », déclarait un adepte avec une longue expérience de cette discipline.

Les mythes entourant le yoga

Mythe nº 1 : il faut être très souple pour se mettre au yoga.

Vous pensez peut-être qu'il faut être capable de vous enrouler comme un bretzel pour faire du yoga, mais ce n'est pas vrai. Pourquoi faudrait-il enseigner la souplesse à des gens qui sont déjà souples? En fait, manquer de souplesse est une excellente raison pour se mettre au yoga. Alors que vous commencez à apprendre et à pratiquer les bases du yoga, votre corps s'assouplit. Avec le temps vous constaterez une amélioration de votre capacité à prendre les différentes postures. Il existe de nombreux niveaux, et il y a toujours place pour un nouveau défi à surmonter.

Mythe nº 2 : le yoga n'est pas l'équivalent d'une bonne séance de gym.

La plupart des gens ne voient pas de points communs entre un exercice cardiovasculaire et le yoga. En effet, dans le yoga vous ne faites pas de mouvements rapides au rythme du boum-boum d'une musique assourdissante, comme dans la plupart des classes d'aérobie. Néanmoins les défis que pose le yoga sont suffisamment forts pour augmenter vos pulsations cardiaques. En classe vous pratiquez des postures qui demandent de la concentration et la capacité de maintenir une pose, ce qui exige un effort musculaire intense - essayez ceci par exemple : allongé au sol, redressez le buste à 45° et gardez la pose pendant une minute. Vos poumons et votre cœur sont également sollicités. L'apprentissage d'une technique d'inspiration et d'expiration appropriée vous permet de tirer le maximum de chaque posture et d'augmenter votre capacité respiratoire.

Mythe nº 3 : le yoga est ennuyant.

Pas du tout ! Le yoga est amusant, et en plus c'est tout un défi. De plus en plus de gens deviennent des adeptes de cette forme ancienne d'exercice. Si vous aimez les sports de compétition, dites-vous bien que dans le yoga, vous êtes en compétition avec vos propres limitations dans le but d'atteindre votre plein potentiel.

Quels sont les risques?

Bien que dans le yoga les élèves s'efforcent de glisser de manière fluide d'une posture à l'autre, des blessures peuvent se produire. Les risques possibles comprennent :

  • le déchirement de cartilages;
  • un claquage musculaire ou des entorses;
  • des douleurs au cou et au dos;
  • des lésions dues aux mouvements répétitifs et aux étirements excessifs (peuvent se produire aux poignets, aux épaules, au cou, à la colonne, au bassin, aux tendons du jarret et aux genoux).

En prenant les précautions appropriées, vous pouvez réduire au minimum le risque de blessure. Voici comment :

  • suivez votre propre rythme. N'essayez pas de faire le malin – vous en paieriez le prix ;
  • écoutez votre corps. Sachez faire la différence entre douleur et inconfort. Si vous ressentez une douleur, ne vous forcez pas à tenir la posture ;
  • soyez prudent quand vous pliez le dos, en particulier si vous avez déjà un problème de dos ;
  • attendez 2 ou 3 heures après un repas pour faire du yoga ;
  • si vous souffrez de blessures ou d'affections médicales, dites-le à votre instructeur avant le début des classes.

Si vous avez un problème médical, consultez votre médecin pour savoir si le yoga est bon pour vous.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-yoga-des-etirements-pour-la-sante