Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

10 questions à vous poser avant d’administrer un médicament à votre enfant

Dr. Koren est le fondateur et directeur du programme Motherisk et professeur de pédiatrie, pharmacologie, pharmacie et médecine génétique de l'Université de Toronto. Il est également le titulaire de la Chaire Richard et Jean Ivey en toxicologie moléculaire de l'école de médecine Schulich de l'Université Western Ontario, où il détient le rang de professeur de médecine et de pédiatrie.

 

Chaque année, on donne à de nombreux enfants le mauvais médicament ou la mauvaise dose ou encore ces derniers manifestent des effets secondaires auxquels les parents ne s’attendaient pas. Pour prévenir ces ennuis, qui peuvent à l’occasion vraiment mettre la vie de votre enfant en péril, nous avons dressé une liste de dix questions à vous poser avant d’administrer tout médicament à votre enfant.

Pour vous faciliter la vie, vous pouvez imprimer la liste de contrôle ici. Apportez-la lors de votre prochaine visite chez le médecin afin de discuter avec lui des médicaments prescrits à votre enfant.

Voici la liste de questions :


1) Quel est le nom du médicament?

Apprenez à connaître le nom commercial et chimique du médicament et sachez comment les écrire.

* Soyez vigilant : De nombreux médicaments qui paraissent identiques sont néanmoins différents.


2) À quoi sert le médicament?

Sachez quelle est l’indication du médicament et quel est son mode d’action.


3) Comment devrais-je l’administrer?

Vous ne devez pas avoir de doute sur les éléments suivants :

  • La façon de l’administrer (p. ex., une cuillerée à thé, en comprimé, par seringue doseur orale, etc.);
  • La quantité à donner;
  • La fréquence d’administration par jour;
  • Si le médicament doit être administré avec ou sans nourriture;
  • Le mode de rangement du médicament (p. ex., à température ambiante, au frigo et hors de la portée des enfants)

* Soyez vigilant : Les erreurs de dosage surviennent souvent quand le médicament qui était administré sous forme de sirop est maintenant administré en comprimés.

Une seringue doseur orale est l’outil le plus approprié pour administrer un médicament liquide.


4) S’agit-il du dosage standard?

Informez-vous pour savoir si la dose prescrite est typique pour le diagnostic de votre enfant, en fonction de son poids et de son âge.

* Soyez vigilant : Les doses plus élevées accroissent le risque de toxicité de nombreux médicaments.


5) À quel moment et à quelle vitesse le médicament agira-t-il?

Informez-vous pour savoir si vous pourrez reconnaître que le médicament agit ou si son action est plutôt «silencieuse».

Apprenez à reconnaître les signes d’action du médicament.


6) À quels effets secondaires dois-je m’attendre?

Demandez quels effets secondaires sont courants, informez-vous s’ils sont très fréquents et quels symptômes vous devriez surveiller.


7) Quels sont les effets secondaires graves?

Informez-vous des effets secondaires graves qui pourraient se manifester. Sachez de quels effets secondaires il s’agit, à quelle fréquence ils se manifestent et quels symptômes vous devriez surveiller et qui pourraient signaler un risque.

Connaissez quels symptômes devraient vous inciter à communiquer immédiatement avec votre médecin.

De plus, en cas de surdose accidentelle, sachez à quoi vous attendre. Demandez quelle est la gravité de la réaction et ce que vous devriez faire dans ces situations.


8) Quelles sont les solutions de rechange à ce médicament?

Informez-vous des autres solutions offertes. Par exemple, il existe des solutions non médicamenteuses et d’autres types de médicaments que vous pourriez essayer.


9) Ce médicament est-il sans danger en raison des allergies de mon enfant et des autres médicaments qu’il prend?

Si votre enfant souffre d’allergies, vous devez en aviser votre médecin et demander si le médicament contient ces ingrédients ou tout autre ingrédient qui ne devraient pas être pris en cas d’une quelconque allergie.

Vous devriez aussi indiquer à votre médecin tous les médicaments que prend votre enfant, y compris les médicaments d’ordonnance, en vente libre et produits complémentaires ou de santé naturels de médecine alternative (p. ex., l’échinacée). Vérifiez que le médicament prescrit peut être pris sans danger avec d’autres produits dont pourrait avoir besoin votre enfant.

Si vous décidez de donner à votre enfant un médicament en vente libre ou un produit de santé naturel, vérifiez auparavant avec votre médecin ou pharmacien pour vous assurer qu’il est sans danger pour votre enfant.


10) La situation a-t-elle changé?

Si la situation change, soyez encore plus prudent. Par exemple :

  • Si votre médecin ou votre pharmacien n’est plus le même (p. ex. si vous visitez une clinique sans rendez-vous au lieu de votre médecin habituel);
  • Si le dosage est augmenté ou réduit;
  • Si la formulation a changé (p. ex., passant du sirop à des comprimés).

Enfin, si le médicament change d’une façon ou d’une autre (p. ex., la couleur, la texture ou le goût), informez-vous auprès de votre pharmacien pour vous assurer que vous pouvez le donner sans danger à votre enfant.

* Soyez vigilant : Les erreurs se produisent fréquemment quand ces types de changement surviennent.


Copyright © 2011 The Hospital for Sick Children, Toronto (Ontario) Canada. Tous droits réservés.

Les renseignements contenus dans cette page Web sont fournis à titre éducatif seulement; ils ne constituent aucunement des conseils médicaux et ne devraient pas être utilisés comme outil diagnostique ni remplacer les conseils de votre médecin. Consultez votre médecin pour déterminer la justesse ou la pertinence des renseignements par rapport à votre situation et avant de prendre toute décision concernant un traitement ou un médicament. L’information est jugée fiable au moment de son affichage. Néanmoins, Motherisk ou l’Hospital for Sick Children ne peuvent garantir la qualité, la justesse, l’exhaustivité, l’à-propos ni la pertinence de l’information fournie. La référence à un produit ou à un service ou leur mention ne signifie pas que Motherisk ou l’Hospital for Sick Children ou Shoppers Drug Mart appuient ce produit ou service.