Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

Traitements de l’arthrite

Médicaments contre l’arthrite

Pour de nombreuses femmes aux prises avec l’arthrite, les médicaments sont essentiels à la réussite de leur plan de traitement et de soulagement de la douleur. Bien qu’il n’existe aucun remède contre l’arthrite, il existe de nombreux traitements efficaces, en particulier contre l’arthrite inflammatoire. 

Renseignez-vous

Les médicaments constituent souvent une partie essentielle de la réussite d’un plan de traitement efficace contre l’arthrite, et les nouveaux progrès en matière de traitement médicamenteux ont multiplié les options offertes aux femmes atteintes d’arthrite. Les décisions au sujet des médicaments peuvent toutefois être très difficiles à prendre. Le fait de vous renseigner sur les différentes options de pharmacothérapie offertes vous aidera à vous sentir plus à l’aise et plus en confiance à l’égard de votre décision.

Une fois que le médecin vous a recommandé des médicaments, vous devez décider lequel est le plus approprié pour vous, votre famille et votre mode de vie. Vous devriez discuter avec le médecin des avantages et des inconvénients liés à l’utilisation des médicaments recommandés. Posez des questions et obtenez le plus d’information possible.

Il existe essentiellement deux catégories de médicaments : la première vise à traiter les symptômes et la deuxième, à traiter la maladie sous-jacente. La deuxième catégorie de médicaments n’est utilisée que dans le traitement de certaines formes d’arthrite inflammatoire.

Catégorie 1. Médicaments visant à traiter les symptômes
Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), tels que l’ibuprofène, le naproxène et le diclofénac;
Des analgésiques en vente libre, comme l’acétaminophène;
Des opiacés, tels que l’oxycodone;
Des stéroïdes, tels que la prednisone (ne sont généralement pas utilisés dans les cas d’arthrose).

Catégorie 2. Médicaments pour traiter la maladie sous-jacente
Les antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM), tels que le méthotrexate, la sulfasalazine, l’hydroxychloroquine, la leflunomide et l’azathioprine;
Les modificateurs de la réponse biologique, dont l’abatacept (OrenciaMD), l’adalimumab (HumiraMD), l’anakinra (KineretMD), l’etanercept (EnbrelMD), l’infliximab (RemicadeMD) et le rituximab (RituxanMD).

Votre pharmacien est un fournisseur de soins de santé qui est un expert des médicaments. Ils peuvent vous offrir des évaluations personnalisées, en plus de vous conseiller et de vous orienter en ce qui a trait aux médicaments et au traitement de la douleur. 


Traitement non médicamenteux

Outre les médicaments, un plan de traitement bien établi pour les femmes atteintes d’arthrite vise à contrôler la maladie et à s’assurer que le corps est aussi en santé et fort que possible. Cela signifie manger sainement, prendre des vitamines et des minéraux appropriés, conserver un poids santé et pratiquer les bons types d’exercices. 

De l’exercice maintenant!

Les femmes nées durant le baby-boom (soit entre 1946 et 1965) font partie de la génération de femmes âgées les plus actives de l’histoire. Pour conserver leur mode de vie sain et leur esprit de jeunesse, les femmes doivent prendre des mesures dès maintenant pour obtenir un diagnostic précoce de l’arthrite afin d’en prévenir les symptômes. 

L’activité physique est particulièrement importante si vous souffrez de douleur et de raideur articulaires liées à l’arthrite. Cela peut sembler décourageant au début, mais à long terme, l’activité physique vous aidera à gérer vos symptômes et à vous sentir mieux. Le Centre Arthrite-recherche Canada affirme que la pratique régulière d’activités physiques d’intensité modérée renforce les os et les muscles, réduit la fatigue et augmente l’endurance et la souplesse musculaire. Les types d’exercices que vous pouvez effectuer peuvent varier selon la gravité et la nature des maladies dont vous êtes atteinte.

Comme pour tout programme d’exercice, les femmes doivent connaître et respecter certaines lignes directrices pour assurer leur succès.  Il faut éviter de pratiquer des exercices à fort impact qui sollicitent de manière excessive les articulations, tels que les sports de contact, la course de fond ou la levée de lourdes charges, particulièrement durant les poussées d’arthrite. Il est important de ne pas trop solliciter les articulations lorsqu’elles sont enflammées. 

À titre de précaution, les femmes atteintes d’arthrite ne devraient pas entreprendre un programme de conditionnement physique sans d’abord consulter leur médecin ou leur physiothérapeute.
 
Exercices à faible impact mais à bienfaits importants


La marche, le vélo, le yoga, le tai-chi, le Pilates, la danse aérobique douce, la natation et l’aquaforme sont tous des exercices à faible impact. Peu importe leur âge, les femmes atteintes d’arthrite qui ressentent des douleurs associées à la maladie peuvent pratiquer des exercices à faible impact. Les exercices à faible impact présentent également l’avantage d’abaisser le niveau de stress et d’améliorer la façon dont vous vous sentez. 

Exercices de renforcement

Le fait d’étirer et de renforcer correctement les muscles et les tendons entourant les articulations atteintes peut contribuer à les garder forts et en santé. Cela pourrait permettre de réduire la douleur et de préserver la mobilité. Il existe deux types d’exercices de renforcement : isométrique et isotonique. Les exercices isométriques consistent en la contraction de muscles spécifiques sans mouvement des articulations. Les exercices isotoniques font appel au poids corporel, à des poids ajoutés ou à des appareils d’exercice visant à imposer une charge sur les muscles.

Mouvement continu

Les exercices d’amplitude de mouvement font bouger les articulations dans leur amplitude complète normale. Ces exercices doivent être effectués au moins une fois par jour afin de maintenir ou d’augmenter la souplesse des articulations, de réduire la raideur ou la douleur, et pour aider les personnes à accomplir leurs activités quotidiennes. L’étirement sert à augmenter graduellement la souplesse musculaire. Afin d’éviter les blessures durant une séance d’exercice, étirez-vous en guise d’échauffement. Cependant, il faut savoir que l’étirement excessif des articulations enflammées peut entraîner des lésions. Par conséquent, nous vous recommandons de consulter un professionnel de la santé si vous ne savez pas comment effectuer les exercices d’étirement ou si ceux-ci vous conviennent en fonction de votre maladie articulaire.

L’eau bienfaisante

L’eau représente un excellent milieu dans lequel pratiquer des exercices. Grâce à la flottabilité de votre corps dans l’eau, vos articulations portantes (pieds, chevilles, genoux et hanches) supportent moins de poids, ce qui rend les mouvements plus libres et moins douloureux, tout en procurant une résistance aux muscles. Le simple fait de marcher dans l’eau d’une piscine protège les articulations et atténue la douleur éventuelle, tout en offrant une séance d’entraînement procurant 12 fois plus de résistance qu’une marche au sol.

Perfectionnez votre programme d’exercice

Échauffement

S’échauffer avant de pratiquer des exercices est une bonne idée pour tous, mais cela est particulièrement important si vous êtes atteinte d’arthrite. La pratique d’exercices vigoureux sans échauffement préalable peut aggraver la douleur articulaire. Commencez votre séance d’exercice en pratiquant des exercices d’étirement et d’amplitude du mouvement avant de passer aux activités aérobiques ou de renforcement  Le fait d’appliquer un coussin chauffant sur vos articulations ou de prendre une douche ou un bain à l’eau chaude avant de pratiquer vos exercices peut contribuer à détendre vos muscles et vos articulations. Lorsque vous commencez un exercice, exécutez de légers mouvements afin d’éviter d’imposer un stress excessif sur vos articulations raides, puis augmentez progressivement l’intensité des mouvements à mesure que vos articulations se détendent.

Yoga

Pour de nombreuses femmes, le yoga, tout comme le tapis roulant et le vélo stationnaire, constitue un moyen sûr et efficace d’accroître l’activité physique. Le fait de souffrir d’arthrite ne devrait pas empêcher les femmes de faire l’essai du yoga en tant que solution de rechange aux exercices classiques. 
Plus de 75 essais cliniques portant sur le yoga et ayant fait l’objet de publications dans des revues médicales renommées montrent que cette activité constitue un moyen sûr et efficace d’accroître l’activité physique. Le yoga permet d’augmenter la force musculaire, d’accroître la souplesse, d’améliorer l’endurance respiratoire et de favoriser l’équilibre, autant d’éléments pouvant s’avérer particulièrement bénéfiques aux femmes atteintes d’arthrite. De plus, étant donné sa nature méditative, le yoga procure de nombreux bienfaits psychologiques, tels que le soulagement de la dépression, de l’anxiété et du stress.

Nutrition et arthrite

Bien qu’il n’existe aucun régime alimentaire miracle contre l’arthrite, un régime alimentaire fondé sur l’équilibre nutritif, la variété et la modération peut contribuer au maintien du poids ou à la perte de poids et vous aider à mieux vous sentir. Certains types d’arthrite, tels que l’arthrose, pourraient être plus susceptibles que d’autres formes d’arthrite de s’améliorer à la suite de changements apportés au régime alimentaire et au mode de vie, en particulier lorsque ceux-ci permettent d’atteindre un poids corporel santé. Peu importe le type d’arthrite dont vous êtes atteinte, vous ne ferez jamais fausse route en adoptant un régime alimentaire sain. 

Essayez de manger une grande variété d’aliments. Un régime alimentaire bien équilibré constitue le meilleur moyen de tirer davantage de bienfaits des vitamines et des minéraux. En vous renseignant et en apportant des changements permanents à votre mode de vie, vous pourriez contribuer à optimiser votre santé ainsi qu’à maîtriser votre poids à long terme.

Certaines femmes peuvent avoir besoin de suppléments, mais il est important de parler avec votre médecin ou votre pharmacien afin de vous assurer que rien de ce que vous prenez n’entrave l’action de vos médicaments. 

Trouver le juste équilibre entre votre régime alimentaire et votre mode de vie n’est pas si difficile, mais se débarrasser de mauvaises habitudes peut prendre du temps. Faites de votre mieux et soyez patient avec vous-même.

Vitamines et minéraux

Le maintien des taux recommandés de vitamines et de minéraux essentiels dans l’organisme est important pour tous, mais particulièrement pour les femmes atteintes d’arthrite. Pour de nombreuses personnes souffrant d’arthrite grave, la maladie complique la préparation et la consommation d’aliments sains et variés leur permettant de maintenir des taux adéquats de vitamines et de minéraux dans leur corps.  De plus, de nombreux médicaments contre l’arthrite épuisent les réserves de vitamines et de minéraux de l’organisme, ou en réduisent l’absorption. Par exemple, la prednisone est connue pour entraver l’absorption du calcium.

Voilà pourquoi de nombreux professionnels de la santé recommandent aux femmes souffrant d’arthrite de prendre des suppléments de vitamines. La prise de multivitamines de grande qualité constitue une première étape appropriée. Pour les autres, d’autres suppléments peuvent être nécessaires. L’un des points sur lequel les experts s’entendent généralement est que le calcium et la vitamine D sont des nutriments d’une importance capitale pour les personnes souffrant d’arthrite. L’adulte moyen devrait consommer de 1 000 mg à 1 500 mg de calcium et de 400 UI à 800 UI de vitamine D par jour. 

Avant de commencer à prendre des vitamines, consultez votre médecin, votre pharmacien ou un diététiste agréé.