Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

Les premières chaussures de bébé

Avouons-le, les chaussures pour bébés sont mignonnes comme tout. Au-delà des apparences toutefois, les opinions divergent quant à savoir si bébé devrait être chaussé. Nous avons demandé à Denis Leduc, président du Comité de la pédiatrie communautaire de la Société canadienne de pédiatrie (SCP), de se pencher sur les mythes les plus courants à ce sujet.

1. Les bébés doivent porter des chaussures pour que leurs pieds se développent correctement. 

Faux, selon M. Leduc. « Une chaussure ne forme pas mieux le pied; en fait, selon de nombreuses données probantes, le développement de l'arche du pied serait favorisé par le fait de marcher pieds nus ». Le document de principes de la SCP sur les chaussures pour bébés précise que marcher pieds nus aide à développer une bonne préhension des orteils et la force musculaire. Mais, il arrive que les parents trouvent étranges les pieds ou la démarche de leur enfant. « Parfois, la position intra-utérine aura un effet pendant les premiers mois », explique M. Leduc. « Les jambes peuvent être cambrées ou les pieds tournés vers l'intérieur. Normalement, ces anomalies disparaissent. De plus, les bébés se tiennent parfois debout avec les pieds tournés vers l'intérieur ou vers l'extérieur à la Charlie Chaplin, mais ceci est lié à la façon dont les hanches sont placées pour assurer la stabilité du corps, et non aux pieds. Le pied n'est que le prolongement de la jambe. » Dans de rares cas où un problème nécessite un traitement, « il peut être nécessaire de recourir à la physiothérapie ou à un plâtre, puis à des souliers orthopédiques », ajoute-t-il.

2. Les bébés ont besoin de chaussures pour supporter leurs chevilles ou la voûte de leurs pieds.

Selon M. Leduc, il n'existe aucune preuve selon laquelle les bébés ont besoin de support quand ils marchent. « Une chaussure ne renforce pas la cheville, au contraire », affirme-t-il. Pour ce qui est du support de la voûte plantaire, les chaussures seront peut-être nécessaires pour un enfant plus âgé ou pour un adulte, mais les bébés n'en ont pas besoin. On pourrait même dire qu'ils ont leur propre support de voûte intégré. « Parce que le dessous du pied d'un bébé est coussiné, on dirait qu'il n'y a pas de voûte plantaire », explique M. Leduc. « Mais le pied n'est pas véritablement plat — le coussinet de graisse cache tout simplement la voûte ». Par conséquent, un support très proéminent pourrait ne pas épouser la forme naturelle du pied de bébé. « Des chaussures souples feront l'affaire », précise M. Leduc. « Elles n'ont pas à être rigides. En trois à six mois, elles seront trop petites pour bébé, et vous pourriez dépenser beaucoup d'argent ». Cela va de soi, vous avez vos préférences. Si, par exemple, les pieds de votre enfant ont tendance à devenir chauds et à transpirer, vous devriez éviter les chaussures en vinyle, qui ne permettent pas une aussi bonne respiration que le cuir, le nylon ou le tissu. Les bottillons n'offrent pas de grands avantages sur le plan médical, mais les bébés ont de la difficulté à les enlever. Peu importe le prix, il importe que la chaussure convienne bien au pied. La SCP conseille des chaussures qui sont bien ajustées au niveau du talon (le pied ne doit pas glisser dans la chaussure) et on doit laisser un espace d'environ about 1,25 cm (environ un demi-pouce) entre le plus long orteil et le bout du soulier quand l'enfant est debout.

3. Il est toujours préférable d'être pieds nus.

Pas nécessairement. Les chaussures offrent protection et chaleur, ainsi qu'adhérence sur les surfaces glissantes. « Les chaussures protègent les petits pieds contre les coups, éraflures et autres blessures », indique M. Leduc. C'est tout. Enfin presque. Il n'a rien de mieux que les chaussures pour garder les chaussettes en place. Et il y a des fois où il faut se gâter et compléter le petit costume par une mignonne petite paire de chaussures!