Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site pharmaprix.ca.

Allaitement FAQs

Q : Quels sont les bienfaits éprouvés de l’allaitement?

R : Les bienfaits de l’allaitement maternel comparativement aux préparations lactées sont bien documentés. Motherisk, un programme de recherche de l’Hospital for Sick Kids de Toronto qui procure des renseignements aux futures et nouvelles mamans sur l’innocuité des médicaments et l’exposition à certains agents chimiques durant la grossesse et la période d’allaitement, affirme que l’allaitement maternel est la meilleure façon d’apporter à votre nourrisson tous les éléments nutritifs dont il a besoin, surtout au cours des six premiers mois.

Q : Dois-je éviter certains aliments lorsque j’allaite?

R : Bien que de nombreuses mères évitent de manger certains aliments pendant qu’elles allaitent, ce n’est pas vraiment nécessaire, car l’alimentation est rarement à l’origine des problèmes d’un nourrisson. Ceci étant dit, il faut cependant surveiller les réactions de votre bébé. S’il se montre difficile au sein après que vous ayez consommé un certain plat, vous devriez l’éliminer de votre régime alimentaire jusqu’à ce que vous ayez sevré votre enfant. Il arrive dans de rares occasions que la digestion de la protéine du lait soit à l’origine des gaz ou des dérangements d’estomac du bébé. Si vous constatez des éruptions cutanées sur la peau de votre enfant, s’il se montre maussade au moment de la tétée, s’il a le nez qui coule, s’il tousse ou s’il est congestionné, vous pourriez essayer d’éliminer les produits laitiers de votre alimentation et attendre de voir si ces symptômes s’atténuent ou disparaissent.

Q : Dois-je éviter certaines boissons pendant que j’allaite?

R : Le plus possible, essayez de réduire votre consommation de caféine à 150 mg par jour (l’équivalent de trois tasses de thé noir) ou moins, car des traces de caféine peuvent se retrouver dans le lait maternel. La quantité d’alcool que vous buvez et le moment où vous le consommez déterminent combien d’alcool se retrouve dans le lait maternel. L’organisme prend environ trois heures pour métaboliser l’alcool. Si vous désirez prendre un petit verre à l’occasion, et attendez avant d'allaiter. Il vaut aussi mieux se montrer prudent à l’égard des tisanes, en raison du peu de données et de recherches effectuées sur leurs effets sur le lait maternel. Évitez l’hydraste du Canada, qui est souvent commercialisé à côté de l’échinacée, en raison de sa toxicité en doses modérées et parce que ses effets ne sont pas encore documentés sur les bébés nourris au sein.

Q : J’allaite mon enfant et sais bien que certains médicaments peuvent affecter mon bébé. Que puis-je prendre contre les dérangements d’estomac?

R : Vous devriez toujours consulter votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre tout médicament pendant que vous allaitez. Si vous avez des dérangements d’estomac, on vous recommandera probablement du carbonate de calcium (TumsMD, RolaidsMD) ou un composé alginique (GavisconMD) contre les brûlures d’estomac ou le reflux gastrique, ou encore de l’hydroxyde d’aluminium ou de magnésium (MaaloxMD) contre les aigreurs, qui, selon Motherisk, sont tous considérés comme sécuritaires durant l’allaitement.

Q : J’ai pris des vitamines prénatales durant ma grossesse. Dois-je continuer à les prendre pendant que j’allaite?

R : Les vitamines prénatales sont sécuritaires et bien des mères continuent de les prendre pendant qu’elles allaitent. Votre organisme a besoin de plus d’acide folique que d’ordinaire pendant que vous allaitez, et vous trouverez ce supplément dans une multivitamine prénatale. Pour cette raison, Motherisk recommande aux mères qui allaitent de continuer à prendre un supplément d’acide folique.

Q : Je me demande si je produirai assez de lait pour mon enfant. Est-ce une préoccupation courante?

R : La plupart des mères produisent suffisamment de lait pour nourrir leur enfant. Si vous n’y arrivez pas, n’ayez crainte. Selon Motherisk, votre médecin peut vous prescrire des médicaments sans danger pour votre bébé qui aideront à stimuler votre production de lait. Parlez à votre médecin ou à votre conseillère en allaitement pour vous assurer que votre bébé a une bonne prise sur votre sein et qu’il a tout ce dont il a besoin.

Q : Je souffre d’hypertension et dois suivre un traitement. Est-ce que cela veut dire que je ne peux pas nourrir mon enfant au sein?

R : Pas nécessairement. C’est un sujet que vous devriez aborder en priorité avec votre médecin. Demandez-lui s’il existe des médicaments de remplacement contre l’hypertension que vous pourriez prendre pendant que vous allaitez. Selon Motherisk, votre médecin pourrait vous prescrire un bêtabloqueur, un inhibiteur calcique ou un inhibiteur de l’ECA, qui sont souvent sans danger. Notez cependant que selon le médicament que vous prescrira votre médecin, il pourra vérifier si votre bébé éprouve des effets secondaires attribuables aux bêtabloqueurs.

Q : Je souffre de constipation légère. Puis-je prendre un médicament même si j’allaite mon bébé?

R : D’après Motherisk, la constipation est l’un des effets secondaires les plus courants de la prise de multivitamines prénatales. Peu importe la cause de ce malaise, pour pouvez atténuer ce symptôme avec un laxatif émollient comme le docusate calcique (SurfakMD) ou le docusate sodique (Colace®), tous deux sécuritaires pour les mères qui allaitent.

Q : Puis-je continuer à prendre sans danger un contraceptif oral tout en allaitant mon bébé?

R : Parlez-en à votre médecin ou à une conseillère en allaitement. Motherisk met en garde les mères qui commencent à allaiter leur nourrisson ou qui ont de la difficulté avec leur production de lait contre les contraceptifs oraux qui contiennent des estrogènes et qui pourraient nuire à la production de lait.

Visitez le site motherisk.org (en anglais) pour obtenir de plus amples renseignements sur les façons de rester en bonne santé durant la grossesse et l’allaitement.

Copyright © 2011 The Hospital for Sick Children (SickKids). Tous droits réservés. Les renseignements contenus dans cette page Web sont fournis à titre éducatif seulement; ils ne constituent aucunement des conseils médicaux et ne devraient pas être utilisés comme outil diagnostique ni remplacer les conseils de votre médecin. Consultez votre médecin pour déterminer la justesse ou la pertinence des renseignements par rapport à votre situation et avant de prendre toute décision concernant un traitement ou un médicament. L’information est jugée fiable au moment de son affichage. Néanmoins, Motherisk, The Hospital for Sick Children et Pharmaprix ne peuvent garantir la qualité, la justesse, l’exhaustivité, l’à-propos ni la pertinence de l’information fournie. La référence à un produit ou à un service ou leur mention ne signifie pas que Motherisk, The Hospital for Sick Children ou Pharmaprix appuient ce produit ou service.